Paradmin / Internet / 0 commentaires

Un cyberattaque massive a fait trembler le monde du web

pirateVendredi 21 novembre, les États-Unis et une partie de l’Europe ont été victimes d’une vague de piratage informatique de grande ampleur touchant les grandes firmes du web dont twitter, PayPal, Spotify, Netfix ou encore le site de du New York Time.

Dans le langage informatique, il s’agit d’attaque de type « déni de service ». Le but consiste à saturer un service de connexion (DNS) pour le rendre inaccessible et orienter les noms de domaines d’un site internet vers un site désiré. Autrement dit, lorsqu’un un internaute tape le nom d’un site internet dans son navigateur (par exemple www.facebook.fr), il est orienté vers une autre page internet désiré par les pirates.

Certains des sites touchés ont pu enregistrer des temps de latence anormalement long, voire des indisponibilités complètes, y compris depuis l’Europe.