Paradmin / Internet / 0 commentaires

Antivirus : Gratuit ou Payant ? Comment sécuriser son ordinateur ?

Naviguer sur internet n’est pas sans danger : virus, logiciels espions, spywares ou chevaux de Troie…Des millions virus malveillants circulent sur le Web cherchant à pénétrer un maximum d’ordinateurs connectés. Leur but : perturber le fonctionnement des ordinateurs, détruire ou voler les données personnelles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses e-mail…) des utilisateurs.

Programmés et utilisés par les pirates informatiques, ces virus sont de plus en plus présents aujourd’hui, surtout les « troyens » et les fichiers espions qui sont destinés à prendre le contrôle des ordinateurs des entreprises ou des particuliers à distance, afin de leurs soustraire toutes sortes de données personnelles. Cette technique est connue sous le nom du « phishing », une technique basée sur l’envoie des courriels électroniques censés provenir d’un tiers de confiance (assurance, banque, famille, amis, site e-commerce…) demandant au destinataire (utilisateur) de confirmer ses identifiants ou ses mots de passe.

Face à toutes ces menaces, l’installation d’un antivirus et d’un pare-feu sur chaque ordinateur domicile est indispensable. Si le rôle d’un antivirus est de contrôler les échanges de données entre l’ordinateur et le réseau, le pare-feu sert à repérer les codes malveillants stiples de s’insérer sur le disque dure.           

Quelle version d’antivirus choisie ? Gratuite ou payante ?

Antivirus gratuits : une bonne alternative mais pas sans risque.  

Si les suites de sécurité Internet coûtent relativement cher (40 à 70 euros en moyenne), il est toutefois possible de faire des économies en optant pour des logiciels gratuits. Tous les fournisseurs d’accès à Internet mettent à la disposition de leurs abonnés un logiciel de contrôle parental, certaines messageries contiennent un filtre anti spam et la plupart des navigateurs web (Internet Explorer 7, Firefox, Opéra) intègrent désormais une fonction antiphishing. Les systèmes d’exploitation Windows et Mac OS contiennent, quant à eux, un pare-feu basique intégré. Enfin, des éditeurs de sécurité mettent gratuitement à la disposition des internautes des antivirus dont les performances n’ont rien à envier à celles des versions payantes. Mais attention toutefois, car certains ne protègent pas contre les spywares ou les rockets, ne portent pas d’attention particulière au téléchargement des fichiers, ne contrôlent pas forcément les courriels et leurs pièces jointes avant leur enregistrement sur l’ordinateur ou ne tentent pas de repérer en temps réel les sites Internet susceptibles d’infecter l’ordinateur. Ils ne bénéficient pas non plus des dernières innovations en matière d’analyse comportementale. Autant de manques qui pourraient se révéler fatals pour les utilisateurs les moins aguerris.

De toute manière, mieux vaut avoir à l’esprit qu’aucun logiciel de sécurité, qu’il soit gratuit ou payant, n’est infaillible. Pour limiter les risques au maximum, l’internaute doit faire preuve d’une grande vigilance. Il faut éviter de surfer sur des sites Internet incertains, de télécharger des fichiers dont la fiabilité n’est pas assurée ou d’ouvrir des pièces jointes douteuses, même si elles semblent provenir d’un de vos contacts. Il est également indispensable de remettre régulièrement à jour ses logiciels (pare-feu, antivirus, mais aussi système d’exploitation et navigateur web) et d’ouvrir un compte utilisateur dédié à l’Internet (surfer via le compte d’administrateur facilite l’accès des pirates aux fichiers et aux paramètres du système). Enfin, ne transmettez jamais identifiants ou mots de passe en ligne, même lorsque votre banque, apparemment en tout cas, ou toute autre institution vous le demande. Pour vérifier l’authenticité de cette demande, il suffit de passer, par exemple, par la page d’accueil du site. Sinon, vos données personnelles risqueraient fort de se retrouver entre de mauvaises mains.

Share